Sélectionner une page

Cet article est écrit dans le cadre de l’événement interblogger organisé par Marguin Design, sur le thème « Les réseaux sociaux rapportent-ils des clients ? ». À l’issue de cet événement sortira le 3eme numéro d’un webzine gratuit qui rassemblera tous les articles ayant participé.



Roh la la j’aurais trop aimé écrire « Oui !!! C’est trop bien les réseaux sociaux » 
Mais ce ne serait pas, entièrement, vrai.

Tout est outil, ce qui compte c’est ce que tu en fais et pourquoi.

J’ai beaucoup de gratitude de pouvoir utiliser l’électricité, car je peux cuire tout un tas de bonnes choses à manger, me réchauffer, et aussi m’éclairer, et utiliser cet ordinateur en ce moment. 
A l’approche de Noël certaines personnes utilisent cela pour ridiculiser un arbre. Chacun ses choix.
D’autres encore l’utilisent pour torturer ou tuer. OMG.



Les réseaux sociaux c’est pareil : un outil.



Cela peut donc être super intéressant et un peu magique de s’en servir, mais mal utilisés ils ne servent à rien, voire il peut être nuisible pour tes affaires…
En effet tu pourras faire un tunnel de vente gagnant depuis une pub Facebook ou récolter des centaines d’emails de prospects chauds sur Instagram… ou simplement perdre ton temps dans le vide au lieu de faire quelque chose de plus rentable pour ton entreprise.



Je ne t’apprends rien en te disant que les réseaux sociaux peuvent être TRÈS chronophages, et si on utilise un outil sans mode d’emploi viable, ça peut prendre du temps et ne servir à rien, donc si tu n’as pas de réflexion stratégique précise, si tu n’es pas formé.e un minimum, cela sera juste un loisir.



Il faut aussi avoir conscience que les réseaux sociaux ne sont qu’un moyen de communication PARMI TANT D’AUTRES. Et que ce qui compte c’est la stratégie de communication derrière les moyens.



Bien souvent les guru autoproclamés du webmarketing te proposeront une super nouveauté, un système pour gagner ta vie sur Youtube, la pub Facebook, les tunnels de vente…
Je dis piège, piège, piège (et re piège !) 
Car peut-être que ton « coeur de cible » n’est pas du tout sur Facebook mais sur LinkedIn et selon ton secteur d’activité il sera plus efficace de passer par des moyens de communication physique comme des flyers ou dépliants…
Bref si tu ne réfléchis pas au pourquoi du comment en amont, ça ne sert à rien !



Il faut aussi TE connaitre, savoir quels objectifs tu veux atteindre avec ton entreprise et avec qui tu veux travailler…



Honnêtement si les réseaux sociaux te soulent à titre perso, je te conseille de déléguer à un pro ou de faire autrement. En fait c’est (presque) mon cas….



Ah… Je me souviens de mes débuts de graphiste freelance, ma carte de visite jaune et mon site web (jaune aussi forcément ^^) comme seul moyen de contact.

Ma priorité : vivre le moment présent, donc c’était hors de question que je perde mon temps sur Facebook & co.



D’ailleurs, c’est incroyable mais vrai, je n’avais même pas internet chez moi. Seulement une clé 3g et je me connectais peut-être une heure par jour sur internet.
Ah ! Il me fallait être très stratégique justement et « malgré » ou « grâce à » cela roulait très bien.

Je suis nostalgique de cette période comme bénie pour mon équilibre intérieur…
En fait j’essaye en ce moment de la retrouver… Voilà en toute transparence tu sais tout maintenant !

Et il y a un peu plus de 2 ans, j’ai voulu me développer sans bouger de chez moi, alors j’ai décidé de prendre une vraie connexion internet et donner un coup de pouce à mon projet pro avec les réseaux.

Donc j’ai créé des pages spécifiques et tout le tintouin, mais en fait je ne m’y suis jamais vraiment mise « à fond » car je crois que, à moins d’avoir une trésorerie pour plusieurs mois, consacrer + de 10% de temps et d’énergie sur les réseaux est dangereux pour l’équilibre de l’entreprise. 



Ce n’est pas la priorité.



C’est une minuscule partie immergée de l’iceberg.
Ils ne sont en réalité qu’une porte d’entrée, une vitrine… 
Mais s’il n’y a rien à l’intérieur à quoi bon avoir fait une si belle décoration à l’extérieur ?



Quelle est l’offre ensuite ? Et quelle est l’approche du vendeur une fois un contact avec le prospect ? 
Comment tu le fidélises une fois devenu client ? etc. etc. 



Sinon c’est un peu comme hameçonner un poisson mais sans tirer sur la canne à pêche pour l’amener à nous.



Chaque contenu professionnel devrait avoir un appel à l’action à la fin pour inviter la personne à aller plus loin, que cela soit par un devis pour du service ou un contenu plus étudié ou payant pour de l’infoproduit.



Et si par exemple aujourd’hui tu n’as pas d’offres, clairement je ne te conseille pas de consacrer une minute aux réseaux, sauf pour ton plaisir bien sûr

Mes constats personnels sont que si tu as déjà une offre qui peut se vendre en automatique c’est intéressant car tu peux y consacrer un peu de temps. Par exemple si tu vends des chaussettes ou un livre mais pas un service personnalisé, à moins que tu sous traites, alors l’effet de multiplication est indéniable, cela permet de toucher plus de personnes rapidement et facilement et de montrer en masse qui tu es et ce que tu proposes au monde. 



Mais en fait dès qu’on s’y met un peu on se rend vite compte que pour avoir du résultat cela demande une réelle charge de travail et un engagement constant, donc en tant que freelance qui vend des prestations de plus de 2000€, et consacre au moins 50% de son temps à son coeur de métier, un bon vieux démarchage one to one, rapportera toujours plus de conversions.



Je remarque également que pour la vente de formation à moins de 2000€, la pub et les partenariats ont un coût mais offrent également un contact prospect pour beaucoup moins d’efforts.

C’est pour ça que tout mesurer est vraiment intéressant pour pouvoir comparer tes différentes actions.
A chacun de tester, mesurer et adapter selon ses objectifs, et aussi : le plus important sa personnalité.

Car si j’ajoute également le facteur « joie » : j’aime partager mes connaissances, comme là dans cet article, retransmettre ça m’éclate !


Bref donc une fois que tu as matière à vendre, il faut tester, tester, tester des manières de vendre pour trouver l’endroit où se rejoignent résultats financiers et épanouissement personnel.

Ce qui fonctionnera pour toi, ne sera pas exactement la même chose que pour moi.



Tu dois tester et choisir ce que tu préfères TOI.

Tu peux te faire un beau tableau de type Excel pour vérifier la pertinence de chaque action de communication que tu entreprends. 



Attention ne teste pas que les réseaux sociaux.
Tester UN seul moyen de communication ce n’est vraiment pas viable pour ton entreprise.
Il y en a plein d’autres ! Comme moi avec ma carte de visite et mon site web de l’époque.
 Tu peux aussi démarcher par téléphone à l’ancienne ou encore publier des articles dans un webzine


Pour que ton entreprise soit solide, elle doit être comme la nature : un écosystème avec plusieurs points qui se relient. Les réseaux sociaux seuls, c’est un peu fragile et à mon avis insuffisant sur le long terme. C’est comme ce principe qui te déconseille de n’avoir qu’un seul client, car cela veut dire que toute ton entreprise dépend de lui…



Voilà quelques exemples de facteurs que tu peux mesurer pour chaque moyen :
type contenu, qualité du contenu, temps passé, engagement des prospects, demande de devis ou emails récoltés, nombre de visites sur le site, de ventes…

ET sans oublier le plus important justement : est-ce que tu t’es amusé.e ?



Par exemple si tu as le même taux de conversion sur tes posts que sur une vidéo live mais que tu t’amuses plus à faire du live… Tu sais ce qu’il te reste à faire : plus de live et moins de posts !



Et tu le verras dans ton tableau la joie multiplie tout !
En effet quand on n’a pas l’envie de faire quelque chose, alors on traîne des pieds pour agir, et donc cela réduit forcément les résultats.



Et pour se rendre compte à quel point il faut simplement tester et mesurer, pour trouver cette fameuse équation idéale entre résultats financiers et épanouissement personnel.



Si tu veux en savoir plus sur les bases de la stratégie et le marketing, tu peux suivre gratuitement mon cours pour créer ton business plan (oui oui ça sera fun !) 

0Shares