Sélectionner une page

Oui, je suis une « mamie ».

J’écris pour ces « mamies » qui n’en sont pas vraiment.

Pour ces femmes comme moi, qu’elles est 20 ou 40 ans et qui veulent juste savourer la paix.

Pour qui, entreprendre est une fin à un mode de vie plus global.

Loin des voitures de luxe et du bling bling du webgame.

Quelque chose de plus posé, de plus simple et authentique finalement.

Ce mode de vie ou le temps s’arrête, ou l’avoir ne compte plus au profit de l’être.

Pourtant ça parle aussi de gagner de l’argent, et pourquoi pas beaucoup.

On me dit souvent que je suis ambitieuse.

Pourtant je dois te dire la vérité : je n’ai AUCUNE ambition.

Le monde moderne est juste inhumain.

Un esclavagisme des corps usés, condamnés a travailler encore et encore

Sans avoir le temps de dire ouf…

A mendier le luxe d’un brin de contemplation…

Culpabiliser pour le moindre instant de vide qui n’est pas socialement toléré.

Moi, je n’ai AUCUNE ambition.

Littéralement aucune.

Et pourtant s’en est déjà une énorme que de pouvoir s’offrir le luxe de ne pas en avoir.

Car c’est la le vrai luxe : un peu de temps « libre ».

On dit « gagner sa vie » mais c’est bel et bien ça !

Et encore quelle vie quand on bosse entre 8h et 18h ?!

Rien n’est gratuit et c’est juste.

Même l’eau se paye, et des gens y travaillent.

Sans partir trop loin, saches juste que je ne suis pas d’extrême gauche,

au contraire j’aime quand l’état ne s’en mêle pas.

J’aime la liberté d’être… Les fesses à l’air sur la plage ou…
Pourquoi pas en burkini selon nos convictions ou simplement nos envies !

Ni gauche, ni droite.

Je prône le non jugement.

Chacunes ses croyances, ses aspirations, ses ambitions.

MAIS JUSTE : foutez-nous enfin la paix !

Laissez-nous boire nos infusions bio,

Laissez-nous jardiner sur nos balcons,

Laissez-nous lire pendant des heures,

Laissez-nous consommer du propre, du local,

Laissez-nous vivre dans des maisons douillettes,

Laissez-nous vivre une vie digne et confortable,

Laissez-nous ce luxe de l’improductivité.

Nous ne sommes pas des robots, mais des HUMAIN.E.»S.

La vérité : je ne suis pas une hippie.
J’aime l’eau chaude, l’espace et mon matelas Bultex.
Ma solution : graphiste le matin, mamie l’après-midi (ou inversement)

Le webprenariat est une couverture, car je veux juste la paix.
Je veux juste vivre. Littéralement, V I V R E.
Confortablement,
Comme une mamie.

A toutes ces « mamies » qui décident de se choisir,
Qui décident d’écouter leurs corps,
Qui décident de bosser sur leurs passions,
Qui décident de faire un fuck à ce système has been et sans âme,
Qui vivent dans des petites villes ou à la campagne,
Qui ont un chat ou un chien,
Qui aiment les ballades en forêt,
Qui aiment même peut-être tricoter,
Qui rêvent juste d’un plaid et d’une cheminée

On est la !
Assume toi !
Assume ta mamie attitude !

Loin des strass, des paillettes, des voitures de luxe, des endroits hypes, de l’alcool fort et des gens branchés !

Juste être.
Avec confort.

Le mouvement « mamipreneures » est né !

Entreprendre avec éthique pour ce mode de vie que nos grands parents nous offraient.
Les pieds dans l’herbe en été.
Gouter encore à cette insouciance, cette liberté.

Des « mamies » sans l’être vraiment.
Des femmes 2.0 qui slow-entreprennent.

Je suis graphiste et j’ai créer un programme pour devenir graphiste

Pourquoi ?
Par passion de l’Art ? Surement pas !

Ma page de vente est claire : c’est pour avoir du temps libre d’un côté et s’amuser en gagnant de l’argent de l’autre, proprement avec éthique. Pour faire notre part dans cette société malade… Ne pas nourrir le monstre et même y apporter du bon pour le guérir ! Tout en nous en affranchissant nous aussi

Pour moi le métier de graphiste est juste le moins pire qu’il soit.
Ça ressemble à un jeu vidéo tout simplement.

C’est un métier au service d’un mode de vie.
Je ne vis pas pour travailler, je travaille pour vivre.
Je m’offre de la liberté, plus qu’un salarié ne pourrait en espérer.

Les grasses matinées, les jours off improvisés, les tours au parc en milieu de journée…

Je prends le temps, on a que ça.

Il n’y a pas que graphiste, il n’y a pas que ça.

Bientôt je te proposerai d’autres options, du gratuit, du payant.
N.B : le cours gratuit sur le business plan toujours dispo

Toujours des articles, plus de citations, des ebooks, des programmes…
On verra !

Plus alignée avec moi.

J’assume : je ne suis PAS branchée.

Je suis une « mamie »
J’ai un chat,
Je cuisine,
Je vie… doucement.

Tout se relient enfin.

Commente cet article par « mamipreneure » si tu es de la partie !
Et partage cet article pour l’assumer !

Laure douceline

2Shares